Guide : comment choisir sa popote ?

Guide : comment choisir sa popote ?

Guide - Comment choisir sa popote ?

Comment profiter au mieux d’un repas outdoor, d’une pause au boulot, d’un encas dans les transports, seul ou entre amis…

Quand on est loin des commodités d’une vraie cuisine, préparer et manger son repas doit rester simple et sans stress. Côté popote, il existe une multitude de solutions et chacune répond à des attentes particulières. Pour faire le meilleur choix il faut définir vos besoins, découvrir les avantages et les inconvénients de chaque solution et enfin éviter de tomber dans quelques pièges.

Définir ses besoins

Concentrez-vous sur ces quelques questions et répondez simplement. Ces premiers éléments vont définir dans les grandes lignes le style d’équipement dont vous avez réellement besoin.

— Quel est le cadre de l’utilisation de la popote?

Tous les prétextes sont bons pour utiliser un set de cuisine outdoor : En sortie le dimanche, en randonnée, lors d’un trek en autonomie. Lors d’une compétition de sport, d’une partie de chasse ou d’airsoft. Dans le cadre professionnel, au bureau, sur la route, sur un chantier. Dans les transports en commun, dans le train, l’avion, le bateau…

Il faut tout de même faire un choix car l’offre sera différente si vous êtes seul sur la route d’un haut sommet ou en famille un dimanche au bord d’un lac. Questionnez-vous sur le lieu, le système d’emport, le nombre d’utilisateurs, l’aspect pratique (accessibilité/confort)…

Le cadre d’utilisation va conditionner ces caractéristiques:

  • le poids
  • la robustesse
  • l’encombrement/volume

— Quelle est la fréquence d’utilisation de la popote?

Si vous utilisez votre équipement tous les jours, il sera plus judicieux d’éviter l’aluminium et d’opter pour des éléments composites sans BPA (comme le silicone) ou l’inox alimentaire 10/18. Ces derniers sont plus résistants à l’abrasion (rayure, nettoyage) et surtout plus sains dans le cadre d’un usage très fréquent.

Si votre équipement est destiné à un usage exceptionnel (une semaine au camping, un week-end en festival ou un déplacement professionnel) alors vous pouvez opter pour des matériaux plus légers et plus "techniques" comme l’aluminium anodisé ou le titane.

La fréquence d’utilisation va conditionner ces caractéristiques:

  • les matériaux
  • la solidité
  • le prix

— Quelles sont mes habitudes alimentaires?

Si vous cuisinez chez vous pour ensuite transporter votre repas, il faudra opter pour un système différent de celui que vous emporteriez pour un plat lyophilisé réchauffé sur place. Un contenant haut comme un bol ou un mug sera plus adapté pour une soupe ou des noodles alors qu’une assiette plate sera plus pratique pour des grillades au feu de bois.

Vos habitudes alimentaires vont conditionner ces caractéristiques:

  • la forme et la contenance
  • les fonctions
  • les matériaux

Bon à savoir, certains modèles de popotes sont exclusivement compatibles avec un mode de chauffe, voir avec un réchaud en particulier. On retrouve ce cas de figure chez JetBoil par exemple.

Un exemple ?

"Je passe tous mes week-ends à observer la faune et la flore en forêt. Il m’arrive de faire une pause café et très souvent d’installer un bivouac pour une nuit au coin du feu en solitaire."

Cadre d’utilisation :

  • lors de sortie nature, en forêt
  • pause café
  • bivouac/cuisine au feu de bois

Fréquence d’utilisation :

  • forte
  • séjours court (2 ou 3 repas)

Habitude alimentaire :

  • pause café
  • cuisine outdoor / grillade

Une solution possible d’équipement adaptée à ce scénario :

Une tasse isotherme Stanley (0,47 L) est idéale pour une sortie brève. Le contenu est maintenu au chaud plus de 2 heures (jusqu’à 6h pour ce modèle!). La pause café est discrète et ne nécessite pas la mise en œuvre d’un système de chauffe. Le contenant fait aussi office de mug, simple et efficace !
Pour la cuisine au feu de bois, il est plus raisonnable de partir sur un élément en inox alimentaire 10/18. Une flamme naturelle (combustible bois) est plus complexe à maîtriser que la flamme d’un brûleur gaz.
Il est aussi possible de combiner une casserole en métal et une assiette en silicone, de cette manière vous mangerez chaud sans pour autant vous brûler les mains. Le manque de confort en bivouac peut être décisif, optez pour un système stable quand il est posé aus sol et mutli-usages (repas, petit déjeuner…) comme par exemple le X-Bowl de Sea to Summit.

Si le poids est une caractéristique prépondérante alors vous pouvez opter pour le titane ou l’aluminium anodisé, il existe des combinés très légers et très pratiques comme ce Set de cuisine Terra Solo d'Optimus qui ne pèse que 200 g !

 Comment choisir sa Popote pour ses sorties en extérieur

 

Remarques :

Attention, la cuisson au feu de bois dépose une couche de suif sur votre popotte, il sera difficile de retrouver l’éclat neuf d’origine. Pour protéger votre équipement, évitez le bois vert et/ou résineux ainsi que le contact direct avec la flamme.

Petits conseils :

  • La cendre mélangée à un peu d’eau est un très bon produit vaisselle naturel et sans trace pour l’environnement.
  • Une pierre chauffée dans les flammes puis plongée dans une popote remplie peut porter une petite quantité d’eau à ébullition.

Conseils pour choisir sa popote en fonction de ses besoins

Pièges à éviter

Dans toutes offres il y a des pièges. Surtout quand elles sont alléchantes…

Il existe sur le marché des popotes en inox qui ne sont pas en inox 10/18 et donc qui ne sont pas destiné à un usage alimentaire.
On retrouve un problème similaire sur certains produits en aluminium anodisé, si le prix est trop bas, il y a un risque sur la qualité de l’anodisation. Au delà d’une usure précoce du revêtement, vous pouvez courir un risque pour votre santé. L’aluminium peut vite se dégrader, se dissoudre et être ingéré.

Même si c’est toujours tentant, ne succombez pas à l’esthétique. Bonne popote n’est pas synonyme de belle popote même si de plus en plus de marques (comme Sea to Summit par exemple) font un travail considérable sur le design et l’ergonomie.

Conclusion

Comme disait André Gide, "Choisir c’est renoncer". Je rajouterai en toute modestie que tout est histoire de compromis. Avec ce guide vous êtes maintenant capable de faire le choix qui sera le mieux adapté à vos besoins. Et si comme moi, vous voulez optimiser toutes vos sorties, rien ne vous empêche de diversifier votre équipement et de combiner les éléments suivant vos envies!

Mais surtout n’oubliez pas que le repas doit être un moment de réconfort, de plaisir et de partage.

En plus

Vous avez fait votre choix? Découvrez les offres de couverts et accessoires, de réchauds, de contenants isothermes et de lunchbox.

-

Matthieu pour Lyophilise & Co.

T_LYOPHILISE