Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Nouveau : Paiement en 2 ou 3 x disponible avec Alma à partir de 200€

Viandes séchées : Beef Jerky et Biltong

Les viandes séchées deviennent une collation de plus en plus prisée sur le marché. Elles ont une valeur nutritive élevée en protéines et constituent un apport énergétique de taille. Facile à transporter, c’est une base d’alimentation à usages variés. Elles minimisent votre consommation en gras et en sucreries au quotidien. Ce sont des réserves de nutriments essentiels, très réputées pour servir d’amuse-bouche ou pour casser la faim en attendant un vrai plat. Elles peuvent servir de lunch pour les sportifs en tout genre (randonneurs, alpinistes, etc.).
 

Les viandes séchées : c’est quoi ?

Nous pouvons les voir comme une alimentation riche en protéines et à valeur nutritive non négligeable. Elle se prépare dans plusieurs régions à travers le monde. Force est donc d’en comprendre l’importance et l’utilité. La préparation varie cependant d’une viande à une autre (beef jerky, biltong, salmon jerky, vegan jerky, ...), d’un milieu à un autre. Sécher de la viande permet de la conserver, cela permet aussi de réduire le taux de matière grasse qu’elle contient. Plus légères, elles deviennent un encas de choix pour les voyageurs, les randonneurs, ou encore pour se réapprovisionner en énergie.
 

Quels types de viandes sont utilisés ?

Obtenir une bonne viande séchée varie selon le type de viande et aussi le milieu de production de cette viande. Différents animaux sont utilisés, le plus souvent le bœuf, le mouton, la dinde, etc. La viande de bœuf dispose d’une forte concentration de protéines et de fer essentiels pour une bonne santé. Il en est de même pour les autres types de viandes qui disposent chacun d’un apport nutritionnel varié et essentiel pour une bonne santé. L’élément clé pour avoir une bonne viande peu importe l’animal choisi est d’utiliser une viande maigre, faible en gras, un peu comme le filet de bœuf.
 

Quelle est leur composition ?

Pour une expérience satisfaisante, nous vous proposons nos différentes viandes séchées certifiées, de qualité et disponible selon vos goûts et vos préférences. Vous pourrez ainsi vérifier sur l’emballage si les normes de production ou la composition vous convient. Pour 50g de viandes séchées Beef Jerky 100% naturel, vous avez en moyenne un apport de 32g de protéines, 2,4g de sel, 2,1g de lipides, 0,14g de fer et de calcium, un taux nul de glucide, sucre et fibres. Tout ceci pour un apport énergétique de 622Kj en moyenne. Ces valeurs ne sont pas standards, néanmoins elles témoignent du gain potentiel qu’on peut obtenir.
 

Comment la préparer ?

La préparation n’ayant pas de méthode standard, l’idéal serait d’en acheter. Plusieurs tâches sont menées avant de commencer le processus. Notamment, il faut préalablement choisir une viande maigre, apprêter l’espace dédié au travail ainsi que le matériel (torchon propre, moule, sel, assaisonnement, etc. Il faut trois étapes essentielles (avec touche personnelle) pour sécher de la viande. Il s’agit du salage de la viande, l’assaisonnement et enfin du séchage. Le procédé nécessite du temps de la ressource.
 

Le salage

Comme l’indique son nom, cette étape consiste à saler les surfaces de la viande. Disposez la viande sur une planche. Appliquez sur sa surface du sel selon la quantité qu’il vous plaira. En effet, cette quantité dépend de sa taille ou de son poids, mais aussi de la durée (2 jours pour 250g et 5 jours pour 1kg) de salaison. Retournez la viande pour appliquer le sel sur la seconde surface. Découpez ensuite ou non la viande à votre convenance pour l’étape suivante.
 

L’assaisonnement

Vous pouvez assaisonner votre viande selon vos goûts, en ajoutant votre touche personnelle. Préparez à l’avance les ingrédients de votre choix (piment, poivre, herbes de Provence, gingembre, moutarde, noix de pécan, etc.). Étalez le filet sur une planche ou une moule, saupoudrez délicatement avec vos ingrédients. Retournez la viande et répétez le même schéma. Marinez la viande pour permettre aux épices de s’infiltrer profondément. Emballez enfin dans un torchon et ficelez de sorte à réduire le contact avec l’air sans pour autant asphyxier le contenu.
 

Le séchage

Pour sécher, faites de petits trous pour passer du fil dans la viande afin de la fixer en hauteur dans votre cave. Le temps de séchage va dépendre du poids et de la qualité de la viande. Vous disposez d’au minimum 10 jours pour sécher 250g de viandes. Au cas où vous disposez d’un réfrigérateur plutôt qu’une cave, faites sécher la viande dans le bac à légumes. Posée sur une petite grille, évitez tout contact avec les légumes pour prévenir les moisissures et champignons. Vous n’aurez pas à régulièrement retourner ou contrôler l’état de votre viande. Le séchage est réussi lorsque la viande se met à changer de couleur et durcit. Elle peut reposer plus d’un mois dans le réfrigérateur avant consommation.
 

Avantages pour les randonneurs, les alpinistes

La randonnée comme l’alpinisme sont des activités qui coûtent beaucoup en énergie même si elles participent au maintien d’un bon état physique. Elles se font sur de longues distances et pendant plusieurs jours. Il est important de bien se nourrir pour refaire le plein d’énergie sans pour autant ralentir votre métabolisme. Rien de mieux que de la viande séchée pour assurer votre apport énergétique (en plus de barres énergétiques et protéinées).
C’est un lunch facile d’accès pour vous. Il est facile à transporter, n’encombre pas et ne nécessite aucune préparation. L’aliment est conservable durant toute la période de votre activité tant que vous n’ouvrez pas l’emballage. Il est pauvre en matière grasse, et est très utile pour vos muscles. De la viande séchée, un peu d’eau et vous êtes déjà requinqués pour la suite de votre parcours. Toutefois, évitez d’en prendre en excès.

Avantages pour les bikepackers

Le bikepacking est une activité de randonnée à vélo qui prend beaucoup en compte l’utilisation des muscles des pieds. Pédaler sur une longue distance et sans pause est une rude épreuve pour les muscles. S’hydrater ponctuellement aide à se revigorer, mais ne compense pas les pertes énergétiques. 
Vous pouvez prendre quelques rations de viande séchée sans pour autant vous surcharger. Cette collation aide le bikepacker à lutter contre la fatigue et à nourrir ses muscles.
 

Une collation au quotidien

Pour vos différentes réceptions ou pour des moments de rencontres avec vos amis, elles peuvent vous servir d’apéro ou d’amuse-bouche, accompagnées d’un jus de fruit. Au bureau, pendant la pause-café, lors des pique-niques, nous accumulons quotidiennement de forts taux de gras en consommant des sucreries en tout genre. C’est un plan nutritionnel qui détruit à petit feu la santé. La consommation de viandes séchées élimine tout risque de surplus de consommation de gras au quotidien.
En somme, la consommation de viandes séchées constitue un choix de qualité pour réduire une alimentation anarchique et sans apport conséquent au corps. Elles sont profitables en toutes circonstances et préférables aux boissons énergisantes ou tout autre produit.

Envie de plus d'informations sur les viandes séchées ? Consultez notre article "Les viandes séchées : des protéines pour le sport, du goût pour l’apéritif !"

Lire la suiteRéduire
Aucun résultat pour la recherche