Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Paiement en 2 ou 3 x disponible avec Alma à partir de 200€

Guide complet pour un avitaillement réussi à bord : Préparation et astuces

Février 2024 - Temps de lecture : 15 minutes

Préparer son avitaillement, que l’on soit professionnel ou amateur, est une étape à ne pas négliger. Bien manger en mer est essentiel pour être au mieux de sa forme et donc rester efficace, en sécurité, et parfois aussi, retrouver le moral avec un petit plat ou un snack qui permet de relativiser après une manœuvre difficile, un passage de front ou bien une mauvaise nuit tout simplement.

Lyophilise & Co est expert des repas outdoor depuis 2010 et a acquis une solide expérience dans la préparation d’avitaillements pour les navigateurs et navigatrices de tous horizons. La gamme de plats s’est largement étoffée ces dernières années afin de vous permettre de partir avec une grande variété de recettes qui vous évitera la monotonie de manger la même chose pendant des semaines. 


Alors comment sélectionner les bons produits alimentaires pour son avitaillement ?

Dans ce guide, nous allons voir point par point les différentes solutions alimentaires en fonction de vos contraintes et besoins. A la fin de cet article vous serez en mesure d'opter pour une alimentation adaptée à votre projet sportif.

Sommaire

1/ Les questions à se poser pour préparer son avitaillement

2/ Les lyophilisés

3/ Les stérilisés

4/ Les compléments indispensables

5/ Le conditionnement

6/ Les packs de Lyophilisé & Co

7/ Conclusion



1. Les questions à se poser pour préparer son avitaillement

  • Le nombre de jours

Que ce soit en croisière ou en course, on regarde pour des bateaux et équipages équivalents le temps mis pour accomplir la même route. Si possible on compare plusieurs années pour faire une moyenne et ensuite on décide de combien de jours de rab on veut disposer.  

  • Le nombre de personnes, les régimes alimentaires particuliers et/ ou les allergies à prendre en compte

Il existe maintenant dans toutes les marques des options végétariennes, vegan, sans gluten, sans lactose... qui permettent de se faire plaisir même en ayant des contraintes.

En plus des filtres internet, nous pouvons vous envoyer une liste détaillée de nos produits en format excel, ce qui permet, dans le cas d’allergies sérieuses, de faire des tris plus facilement et de sélectionner des produits adaptés.

Exemple de filtres pour sélectionner les repas en fonction de ses critères

 

  • Les climats rencontrés (combien de jours dans un climat chaud, tempéré, froid ?)

On considère qu’au repos, les hommes ont besoin d’environ 2550 Kcal par jour et les femmes 2000 Kcal. Ces chiffres sont évidemment à adapter en fonction des morphologies et également des habitudes alimentaires à terre et en mer.

Ensuite, plus les températures sont froides plus le nombre calories doit être important car on en brule plus, même hors effort, pour se maintenir au chaud. A titre d’exemple, dans les mers du Sud on estime que les marins passent à des besoins énergétiques entre 5000 et 7000Kcal. Les soupes, les barres, l’ajout d’huile d’olive, fromage, noix dans les plats… sont autant d’astuces qui permettent de booster les calories dans une journée.

Au contraire, lors de passage dans des conditions plus chaudes, il faut bien anticiper une baisse de l’appétit, penser à sélectionner des plats froids ou bien des recettes plus légères.

  • L'équipement que vous possédez (cuisine équipée ? jetboil ? désalinisateur ?)

Afin de préparer les 2 types de repas vous aurez besoin d’eau bouillante (détails à suivre dans la présentation des lyophilisés et stérilisés) mais dans un cas l’accès à de l’eau potable est indispensable et dans l’autre non.

  • Le type de repas : préférez-vous des stérilisés, des lyophilisés, un mix des 2 ?

Cette question est étroitement liée à la suivante qui concerne votre installation pour cuisiner mais il faut se poser la question et, mieux encore, tester les 2 types de produits pour se faire un avis car on a bien souvent des à priori et qu’il n’y a rien de mieux que de prendre le temps de goûter en conditions. 

  • Votre budget

Comme pour tout, le budget pourra orienter vos choix sachant que pour les lyophilisés les plats vont varier entre 5,95€ et 15,95€ et pour les stérilisés entre 5,50€ et 11,95€ selon les marques.
En plus des plats, il faut également penser aux petits-déjeuners, encas, desserts.

 

2. Les lyophilisés

  • Plusieures méthodes de fabrication

Cœur de métier chez nous, ces plats représentent une grande partie de notre catalogue. Les lyophilisés sont des plats qui sont « séchés par le froid », à ne pas confondre avec les déshydratés qui sont « séchés par le chaud ». Il existe plusieurs méthodes de fabrication pour les repas lyophilisés, les « mixtes » et les 100% lyophilisés. Les fabricants dont les plats mélangent du lyophilisé et du déshydraté préparent les ingrédients individuels en grandes quantités puis les assemblent dans les sachets pour créer la recette. Les 100% lyophilisés sont des recettes cuisinées puis lyophilisées. Naturellement, les saveurs ressortent mieux dans les plats dont les ingrédients ont cuit ensemble avant le processus de lyophilisation.

  • Les avantages

Que ce soit pour les petits-déjeuners, les plats principaux, les soupes ou bien les desserts, les avantages de ces types de repas sont nombreux :

  1. La préservation des vitamines et minéraux est optimale car on descend à des températures très basses avant d’enlever l’eau (processus de sublimation), les tests prouvent que l’on conserve les valeurs nutritionnelles à hauteur de 95%, contre 60/70% pour des plats déshydratés.
  2. Les plats se conservent très longtemps car ils ne contiennent plus d’eau. En fonction des marques, les dates de consommation optimales varient entre 3 et 8 ans. A noter, ce ne sont pas des dates de « péremption », elles correspondent au moment où, d’après les tests des fabricants, il y a une baisse de qualité du produit (perte de vitamines par exemple).
  3. Les sachets sont extrêmement légers car ils ne contiennent plus d’eau, on est, en moyenne, à 150g par plat. Cet argument est très intéressant lorsque l’on a un désalinisateur
  4. La diversité des formats : Les plats lyophilisés ont également l’avantage d’exister dans plusieurs formats ce qui permet de s’adapter plus facilement à tous les types d’appétit ou de conditions. La marque Expedition Foods, par exemple, propose ses recettes en 3 formats : 450Kcal, 800Kcal et 1000Kcal. Pour les gros mangeurs ou bien les conditions froides, vous trouverez une sélection de plats « grand-format » qui s’étalent entre 800 et 1000Kcal et les « double-portion » toutes à partir de 1000Kcal peuvent être partagées sans soucis. Ces dernières, bien que plébiscitées en randonnée car avantageuses pour l’encombrement, le prix et la diminution des déchets, les systèmes de quart en mer les rendent un peu moins adaptées à une utilisation en mer mais si votre organisation le permet, c’est une bonne option. Pour les petits-déjeuners, vous trouverez une large gamme composée de porridges, mueslis et options salées. Dans la majorité des cas la poudre de lait est incluse mais il existe quelques options sans lactose. Comme pour les plats principaux, différents formats permettent de répondre à vos besoins.
  5. La préparation est très simple* : ouvrir le sachet, ajouter de l’eau bouillante, mélanger, refermer le sachet puis attendre une dizaine de minutes avant de déguster. 

*Note : Certaines personnes préfèrent verser le contenu du sachet dans une boite alimentaire, une solution qui permet de garder son plat chaud pendant plusieurs heures et donc de le manger au moment le plus opportun et d’éviter d’être interrompu par une manœuvre, par exemple. Cette préparation ultra simple en fait également un type de repas adapté au mauvais temps car cela permet de manger chaud avec un temps de préparation très court. Dans certains cas, les navigateurs (trices) nous ont indiqué mieux digérer les repas lyophilisés réhydratés en boite alimentaire car ils les laissaient plus longtemps.

3. Les stérilisés

Aussi couramment appelés « appertisés » ces plats sont l’équivalent des bocaux de nos grand-mères mais ils sont conditionnés dans des sachets afin de limiter le poids embarqué. 

La stérilisation permet aux plats cuisinés de se conserver entre 1 et 3 ans en fonction de la marque.

  • Astuces pour réchauffer

Ils se réchauffent au bain-marie, il faut prévoir entre 10 et 15 minutes pour que le plat soit bien chaud (pas moins sinon le « centre » du sachet peut rester tiède). Le gros avantage est que l’on peut utiliser de l’eau de mer ou bien de l’eau non potable pour les réchauffer.

L’idéal pour les réchauffer est d’avoir une petite cocotte ou une casserole avec un couvercle qui se fixe mais la majorité des sachets passe également dans un jetboil Flash (1L) en le roulant, ou bien plus facilement dans un jetboil Sumo (1,8L).

D’autres personnes mettent le sachet (entier) dans une boite alimentaire isotherme et y versent de l’eau bouillante afin de réchauffer le plat puis de le garder au chaud jusqu’à leur repas.

  • Zoom sur les autochauffants

Vous trouverez dans notre sélection de stérilisés les « autochauffants », cela correspond en fait à un assemblage d’un plat stérilisés sous vide avec un système de réchauffeur sans flamme qui permet de manger un repas chaud sans réchaud. Il est fréquent que les marins prévoient quelques-uns de ces sachets en cas de panne ou de conditions musclées dans lesquelles ils ne souhaitent pas utiliser de gaz.

  • Du choix dans les recettes

Les stérilisés offre une grande déclinaison de plats complets s'inspirant de la cuisine du monde mais aussi des terroirs français avec tout une gamme de plats artisanaux français de qualité. Néamoins, elle comprend peu de petits-déjeuners sucrés mais des options salées souvent bienvenues en mer et des desserts qui apportent énergie et réconfort moral.  En fonction de votre équipement pour cuisiner vous pouvez aussi envisager des « viandes en sauce », elles ont l’avantage de pouvoir être facilement agrémentées de votre choix en riz, pâtes, blé … et un sachet suffit pour 2 personnes sans soucis. 

 Astuce desserts : les plus aguerris réchauffent quelques minutes leur tarte tatin ou brownie chocolat ! 

4. Les compléments indispensables

Que vous ayez choisi du lyophilisé, du stérilisé ou les 2, l’avitaillement doit être complété. Si vous avez l’opportunité de commencer avec du frais les premiers jours, bien l’inclure dans vos plans et ne pas se priver !

  • Les électrolytes

Commençons par un élément qui est souvent négligé en bateau : l’apport en minéraux. Pour les bateaux équipés de désalinisateurs, il faut garder en tête qu’ils enlèvent certes le sel mais également tous les minéraux présents dans l’eau. Pour des traversées de plus de quelques jours, il est donc intéressant de prévoir des tubes d’électrolytes.

Sans rentrer dans les détails, les électrolytes sont, majoritairement, des minéraux (calcium, potassium, sodium, magnésium…). Ces minéraux permettent à votre corps de fonctionner correctement, en particulier de rester bien hydraté et de ne pas avoir de crampes (indispensables pour le bon fonctionnement des muscles). Ils ne peuvent pas être fabriqués par le corps donc doivent être présents dans votre alimentation.

Si vous n’avez pas de désalinisateur mais de l’eau en bouteille le problème est moindre mais dans le cas contraire il est important d’en consommer chaque jour, surtout lorsque vous êtes dans des zones où il fait chaud car on se déshydrate facilement en mer ce qui peut sembler surprenant.

Plusieurs marques proposent des solutions en tube / pastilles qui sont très pratiques en bateau : une pastille = 1L avec une variété qui vous permet de changer un peu chaque jour. Si vous buvez déjà 1L avec électrolytes c’est une bonne base, vous pouvez passer à 2 si vous traversez des zones où il fait très chaud.

  • Barres céréales et protéinées : les classiques

Elles permettent de se donner un coup de boost entre 2 repas ou manœuvres. Il y en a pour tous les goûts avec des formats et des marques très variées : des salées, des sucrées, des protéinées. Les barres protéinées sont surtout intéressantes après un effort alors elles peuvent être consommées, en bateau, après une manœuvre particulièrement énergivore.

  • La viande séchée

Peu connue en France, elle est bien plus populaire dans les pays anglosaxons et particulièrement appréciée en bateau. Nous avons dans notre sélection, une majorité de « jerky » : des morceaux de viande marinés puis séchés. En fonction de leur marinade les saveurs obtenues permettent de varier les plaisirs : teriyaki, fumé, épices cajun. Les jerky sont assez secs, à déconseiller si vous n’aimez pas mastiquer mais un snack salé agréable à manger en bateau.

Son homologue d’origine sud-africaine, le « biltong » est plus tendre car ils font sécher un morceau de viande qui est ensuite coupé en morceaux, le résultat est bien plus tendre.

Amateurs de viande, voilà un snack qui vous plaira aussi bien dans vos quarts de nuits qu’en complément de votre repas. Autre avantage : un snack salé qui évite les coups de mou la nuit car le sucre a tendance à endormir passé le pic de glycémie.

  • Les fruits secs et oléagineux

La majorité des fruits étant compliquée à transporter et conserver en bateau, les fruits secs offrent une bonne et saine alternative à bord. Seuls, ils permettent de faire de plein de glucides et fibres mais aussi, mélangés à des amandes, noix de cajou, noisettes, noix, vous ajouterez les bienfaits des lipides et des protéines. Faciles à caser dans une poche de ciré, un ziplock ou une petite boite, ils sont très pratiques en mer. Certaines marques proposent même des grands formats qui permettent de limiter les déchets.

Note : la partie snacks est propre à chacun mais il faut y apporter de l’importance car un paquet de ses bonbons préférés, un carré de chocolat, une barre favorite peuvent être un coup de boost bienvenue dans les moments difficiles 😊

  • Les aliments « de base », fromage, condiments

En fonction de votre installation dans le bateau, sachez qu’il existe des aliments de base lyophilisés qui permettent d’emporter, sans que cela soit trop compliqué/ lourd/ volumineux, des œufs, du lait et du beurre. Les sachets zip se referment, vous pouvez donc mettre dans un bol, par exemple, de la poudre d’œuf et ajouter de l’eau pour vous faire une omelette.

Pour le fromage, vous pouvez emmener quelques fromages à pâte dure si vous l’avez fait mettre sous vide mais certaines marques proposent également du fromage lyophilisé. La marque Italienne BONAT fabrique un parmesan qui se conserve hors frigo plusieurs semaines et permet d’ajouter à vos risottos et autres plats une touche « maison » fort appréciable.

Il existe également des solutions pour le pain avec des produits longue conservation qui s’adaptent bien aux contraintes de la voile. On est loin de la baguette fraiche mais c’est une alternative intéressante néanmoins.

Un autre détail qui est parfois oublié et qui fait du bien : les condiments. Certaines marques proposent des distributeurs d’épices qui permettent d’ajuster un plat à vos goûts.
L’huile d’olive, noisette, tournesol… permet d’améliorer certaines recettes, d’augmenter les calories si besoin et également d’avoir un apport en omégas et en antioxydants.


5. Le conditionnement

Propre à chacun, le conditionnement doit néanmoins être réfléchis en fonction de ses contraintes. Lyophilise & Co vous propose par exemple des packs qui sont conditionnés en sachets journaliers. Pourquoi des sachets plastiques à l’heure où tout le monde cherche à minimiser les déchets ? Tout simplement car en course, ce format est très pratique. Il permet de récupérer le sachet du jour J, de remettre le sac de stockage en place et éventuellement de pouvoir le matosser sans se poser de questions. L’autre avantage de cette solution est que l’on a tout ce dont on a besoin dans un sachet et que l’on n’est donc pas tenté de manger plus avec le risque de manquer en fin de course/ convoyage.

Certaines personnes préfèrent conditionner par catégories : petits-déjeuners, snacks, plats, desserts… dans des sacs qui restent à poste, c’est un choix possible évidement, il faut juste essayer de varier les plats choisis afin de ne pas se retrouver avec les mêmes recettes sur la fin.

6. Les packs de Lyophilisé & Co

Forts de 14 années d’expérience dans le milieu de la course au large, nous avons créé des packs de 5 et 10 jours pour vous mettre de gagner du temps ! Nous privilégions dans les packs la diversité des plats et des marques en prenant les meilleures ventes, testées et approuvées par les clients.

En fonction de votre budget et/ ou besoin, vous pouvez choisir un pack complet (plats et snacks) ou bien uniquement les plats et vous gérez l’approvisionnement des « à côté ». Il existe des versions avec uniquement des lyophilisés, des stérilisés ou bien un mix des 2.

7. Conclusion

L’avitaillement de toute course, convoyage, traversée doit être anticipé pour ne pas créer de point de frustration plus tard. Bien que la priorité soit souvent donnée au bateau, la nourriture peut, bien souvent, être préparée en amont (sauf pour le frais) et vous éviter de courir à la dernière minute.

Si vous en avez la possibilité, faire des tests en amont des grosses courses ou traversées sera toujours un plus. Cela permet de valider (ou non !) ses choix et de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Pour plus de renseignements et pour voir les produits, n’hésitez pas à nous rendre visite dans notre magasin, situé à Lorient à la Base des sous-marins, nous serons ravis de répondre à vos questions.



💡 Un mot sur Lyophilise & Co ?

Basés à Lorient (Bretagne), nous sommes une boutique en ligne spécialisée dans l’alimentation et le matériel outdoor. Nous proposons des produits de qualité destinés à accompagner les passionnés de l’outdoor pendant des années. Si cet article est dédié aux randonneurs, sachez que ce matériel convient également aux amateurs d’escalade, de via ferrata, de bikepacking, de bushcraft d’alpinisme ou encore de packraft.

Notre expérience nous permet de livrer rapidement partout en Europe. Si vous avez la moindre question, nos experts sont disponibles et se feront un plaisir à vous conseiller :

☎ 02 97 87 23 73
📧 team[at]lyophilise.com

Nous disposons également un showroom ouvert du lundi au vendredi :

📍 6 bis rue du sous-marin Vénus, 56100 Lorient