Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Jusqu'au 25 juin, -5% dès 100€ d'achat, -8% dès 200€ et -12% dès 300€ avec le code LYOGO

Guide : comment préparer un repas lyophilisé ?

Mai 2024 - temps de lecture : 7 minutes

Habitué(e) des chemins de randonnée, du trail, bike-packing ou même du bivouac,  peut-être pensez-vous que cet article n’a pas vraiment lieu d’être et qu’il tient en une phrase, faire bouillir de l’eau… Détrompez-vous, la préparation d’un lyophilisé est simple certes, mais reste tout un art ! Voici quelques rappels et astuces pour bien préparer un lyophilisé en randonnée.

 


Sommaire

1.Faire bouillir l'eau 

2. L’art subtile de la réhydratation

3. Le matériel de cuisine

4. Les petits trucs en plus qui transforment un lyoph’

5. N’oublions pas le dessert 

6. Bricolage et maintien au chaud

7. Conclusion

 

Faire bouillir de l’eau…

Donc oui, vous allez faire bouillir de l’eau avec votre réchaud préféré, avec des combustibles solides, liquides ou du gaz.

A propos de l’eau :
Tout d’abord, si vous utilisez de l’eau d’une source sur le terrain, filtrez la ; même si l’ébullition va la purifier, ce procédé ne supprime pas les éléments en suspension dans l’eau qui risqueraient « d’assaisonner » votre repas d’une façon assez déplaisante (je me permets ce premier point qui semble évident en souvenir d’une ancienne vidéo YouTube dans laquelle le protagoniste collectait de l’eau avec sa popote avant de la faire bouillir sans évoquer les débris dans l’eau). Filtration et purification sont la clé pour une bonne base de repas lyophilisé.

L’art subtile de la réhydratation

  1. La bonne quantité d’eau
    Vous allez ajouter la quantité d’eau indiquée par le fabricant. En général des lignes à l’intérieur ou à l’extérieur sont imprimées sur le sachet selon les marques pour matérialiser le niveau jusqu’où vous pouvez mettre de l’eau. En l’absence de ces lignes, ou lorsqu’elles sont à l’extérieur, le dosage est moins précis, d’où l’intérêt de s’équiper d’une gourde graduée qui vous permettra de chauffer au passage la bonne quantité d’eau, sans gaspiller du combustible.

  2. Bien mélanger
    Une autre étape est de bien mélanger afin de mouiller toute la préparation et ne pas laisser des morceaux secs. Une cuillère long manche peut vous être utile pour atteindre tous les recoins de votre sachet.

  3. Laisser reposer
    Enfin, laisser réhydrater le temps nécessaire après avoir refermé le sachet. Une réhydratation est plus longue pour des repas déshydratés (un séchage par le chaud) que pour des repas lyophilisés (séchés par le froid).

Astuces pour rattraper un flop
Si malgré toutes vos précautions, à l’ouverture, le repas vous semble encore sec, ajouter un peu d’eau chaude et mélanger. A l’inverse une recette trop humide peut se récupérer en la réchauffant quelques instants dans une casserole (si vous en avez une bien sûr)

Le matériel de cuisine

Ce paragraphe ne plaira pas forcément aux fans de l’ultralight, mais emporter quelques ustensiles (d’un poids raisonnable évidemment…) peut vous permettre non seulement d’agrémenter vos plats mais aussi parfois de rattraper une préparation trop « humide » comme abordé plus haut en la repassant à la poêle ou à la casserole à feu modéré.

Les petits trucs en plus qui transforment un lyoph’

Je vous invite à considérer vos repas lyophilisés comme un vrai moment de cuisine. N’hésitez pas à y ajouter des ingrédients frais, à les assaisonner en emportant un petit kit d’épices, voire à mélanger les recettes, à les faire poêler… Le côté « tout prêt » n’empêche pas une forme d’improvisation culinaire. Soyez créatifs et faites-vous plaisir !

J’aime ajouter quelques ingrédients aux lyophilisés, par exemple, avec le classique macaronis au fromage, je réhydrate un peu de jerky (viande séchée) que je passe ensuite à la poêle avec oignons ou échalotes. J’emporte parfois un ou deux œufs frais que je plonge dans l’eau d’une gourde à ouverture large du genre Nalgene. Je peux aussi rajouter une source de lipide (souvent de la graisse de canard, excellente source de graisse qui permet d’ajouter facilement des calories aux menus).

MEILLEURE VENTE

▶▶ Porc effiloché lyophilisé ◀◀

COUP DE COEUR DE NOS CLIENTS

▶▶ Pack lyophilisés et snacks pour grande rando ◀◀

N’oublions pas le dessert 

L’ajout de sucre rapide apporte un boost énergétique indéniable et un peu de réconfort après une journée bien active et si vous incluez un dessert lyophilisé à votre menu, pensez à anticiper sa préparation. Même si la plupart des recettes se réhydratent à l’eau froide, certaines nécessitent de l’eau chaude. Consommer une crème tiède quand on la préfère froide est toujours dommage, donc, avant de lancer le réchauffage de votre plat principal, préparez votre dessert et laissez-lui le temps de refroidir, soit en ouvrant le sachet, soit, si vous êtes à proximité d’un cours d’eau, déposez le sachet hermétiquement fermé dans l’eau, vous tirerez ainsi le meilleur parti de votre pause sucrée.

Maintien du chaud grâce une housse DIY (tuto)

Par temps froid et en altitude, le maintien au chaud de votre plat, y compris dans sa phase d’attente lors de la réhydratation peut être crucial. Il est très simple de fabriquer une pochette (appelée « cosy » par les anglo-saxons) qui isolera votre lyophilisé. Utilisez pour cela des isolants en feuille de mylar comme ceux que l’on place sur les parebrises l’hiver, prenez le gabarit de votre plus grand sac de lyophilisé, découpez deux feuilles de mylar en veillant à ce que l’une des deux découpes soit plus longue que l’autre afin de créer un rabat et assemblez-les avec du gaffer pour obtenir une forme d’enveloppe. C’est très simple à faire, peu coûteux et cela vous permettra de conserver la chaleur de votre plat lyophilisé de façon optimale dans des conditions climatiques défavorables.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, on ajoute bien de l’eau pour réhydrater un lyophilisé, mais pas n’importe comment. Qui dit « prêt à manger », n’empêche pas pour autant d’être créatif pour l’agrémenter et se faire plaisir. Sans avoir besoin d’une tonne de matériel, s’équiper peu mais bien, permet de bien préparer son repas lyophilisé et de le savourer dans de bonnes conditions.

Yves JEAN, passionné de randonnée et de bushcfraft

" Je m’intéresse aux techniques de survie et bushcraft, au matériel outdoor depuis plus de 25 ans : faire du feu, monter un abri, utiliser des haches, couteaux et scies de façon efficace et sécure, naviguer avec carte et boussole, pister les animaux... Fan de canoë ouvert (ou canadien), je pratique des descentes en famille, notamment avec ma fille. "

💡 Un mot sur Lyophilise & Co ?

Basés à Lorient (Bretagne), nous sommes une boutique en ligne spécialisée dans l’alimentation et le matériel outdoor. Nous proposons des produits qui ont été sélectionnés pour leur qualité et qui sont destinés à accompagner les passionnés de l’outdoor pendant des années.

Notre expérience nous permet de livrer rapidement partout en Europe. Si vous avez la moindre question, nos experts sont disponibles et se feront un plaisir de vous conseiller :

☎ 02 97 87 23 73
📧 team[at]lyophilise.com

Nous disposons également d'un magasin ouvert du lundi au samedi :

📍 6 bis rue du sous-marin Vénus, 56100 Lorient