Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Nos conseils pour entretenir et stocker son matelas de randonnée

Octobre 2021 - Temps de lecture : 2 minutes

Pour allonger la durée de vie de votre matelas, il est fortement recommandé de le nettoyer après une randonnée ou toute autre activité outdoor. Cela permet d’éviter le développement de moisissure ainsi que la dégradation progressive des matériaux causée par de la crème solaire ou de la nourriture, par exemple.

Rassurez-vous, cela ne demande pas beaucoup de temps. Par ailleurs, l’entretien peut se faire à votre retour d’un trek. Il n’est pas nécessaire de nettoyer votre matelas de randonnée après chaque nuit quand vous le rangez dans son sac de rangement.

Après l’entretien de ce dernier, le stockage est également important. Le but est d’éviter les déformations ou les contacts avec tout corps abrasif.

Sommaire

1. Nettoyage

2. Stockage

Le nettoyage d’un matelas gonflable ou autogonflant

Les mauvaises pratiques

Avant de le laver, certaines pratiques sont à proscrire si vous ne voulez pas le détériorer. En premier lieu, ne nettoyez jamais votre matelas de randonnée à la machine à laver. La lessive est trop agressive, la valve risque de casser, l’eau va s’infiltrer dans celui-ci, etc. Bref, votre matelas de randonnée sera à jeter.

En deuxième lieu, il est peu recommandé d’enlever la poussière ou les miettes avec un aspirateur. Préférez les méthodes ci-dessous plutôt que d’utiliser un appareil qui, en cas de mauvaise manipulation, peut abîmer votre matelas.

Les bonnes pratiques

Un matelas de randonnée doit parfois être nettoyé directement sur votre lieu de bivouac. Cet entretien s’impose si ce dernier entre en contact avec un produit agressif pour le tissu tel qu’un anti-insecte. Rincez simplement à l’eau et séchez-le avec votre serviette.

Par ailleurs, si de la sève de pin tombe sur votre matelas, il est aussi conseillé de la retirer avec une lingette imbibée d’alcool que vous pouvez avoir dans votre trousse de secours. Elle n’est pas nocive mais risque d’attirer d’autres corps étrangers tels que des épines ou des petits cailloux qui sont abrasifs.

Voici les consignes recommandées par les plus gros fabricants tels que Therm-a-Rest, Sea to Summit ou encore Nemo Equipment :

  1. Gonflez le matelas à bloc.
  2. Fermez la correctement la vanne. Si ce n’est pas le cas, l’eau s'infiltrera dans le matelas et risque de créer de la moisissure par la suite.
  3. Utilisez un chiffon, une éponge ou une brosse à poil doux et un nettoyant doux (type savon de Marseille).
  4. Rincez-le à l’eau.
  5. Séchez-le à l’abri du soleil pour éviter l’exposition aux UV, nocive pour le tissu.

Vous pourrez ensuite le dégonfler et le ranger jusqu’à votre prochaine sortie.

Bien ranger son matelas de randonnée

En randonnée

A l’ère de la marche ultra légère, il reste quand même important de garder le sac de rangement fourni avec votre matelas gonflable. Certes, ce sont quelques grammes de plus qu’un simple élastique mais cela permet de le protéger contre les corps tranchants qui peuvent se trouver dans votre sac à dos : branche de votre réchaud, couteau…

Pour un matelas autogonflant comme un matelas gonflable, gardez-le dans votre sac. Encore une fois, c’est pour éviter les contacts avec des branches d’arbres ou des rochers. Veillez cependant à ce qu’il n’entre pas en contact avec votre couteau suisse ou les sardines de votre tente.

Enfin, ne pliez pas toujours votre matelas dans le même sens. Sinon, le tissu risque d’être endommagé au niveau des plis. En respectant ces préconisations, le stockage ne devrait pas dégrader votre matelas de randonnée.

A la maison

Après avoir nettoyé votre matelas, assurez-vous qu’il soit entièrement sec. Ensuite, laissez la valve ouverte pour permettre à l’humidité de circuler et de ne pas rester bloquée dans le matelas.Puis, rangez-le à l’abri de l’humidité en évitant les pièces non chauffées tels que les garages ou les caves. Privilégiez un placard ou un tiroir.

Pour un matelas autogonflant, laissez-le à moitié gonflé. C’est mieux pour la circulation de l’air. Par ailleurs, cela permet à la mousse de ne pas être toujours compressée et donc garder sa capacité à gonfler pendant vos sorties outdoor. Concernant les matelas gonflables, c’est mieux si vous pouvez le laisser déplié. Sinon, changer de temps à temps le sens des plis comme pendant vos randonnées.

Enfin, avant de partir en trek, n’hésitez pas à tester votre matelas. Cela serait embêtant de découvrir qu’il a un trou lors de votre première nuit en bivouac.

En suivant toutes ces recommandations, vous améliorerez la longévité de votre équipement. Ces techniques fonctionnent avec tous les matelas gonflables et autogonflants, tels que le Therm-a-Rest NeoAir XLite ou encore le Ether Light XT de Sea to Summit.



💡 Un mot sur Lyophilise & Co ?

Basés à Lorient (Bretagne), nous sommes une boutique spécialisée dans l’alimentation et le matériel outdoor. Nous proposons des produits de qualité destinés à accompagner les passionnés de l’outdoor pendant des années. Si cet article est dédié aux randonneurs, sachez que ces conseils valent aussi pour les adeptes d’escalade, de via ferrata, de bikepacking, de bushcraft, d’alpinisme ou encore de packraft.

Notre expérience nous permet de livrer rapidement partout en Europe. Si vous avez la moindre question, nos experts sont disponibles et se feront un plaisir à vous conseiller :

☎ 02 97 87 23 73
📧 team[at]lyophilise.com

Nous disposons également un showroom ouvert du lundi au vendredi :

📍 6 bis rue du sous-marin Vénus, 56100 Lorient