Attention, vous utilisez un navigateur obsolète ! Vous devriez mettre à jour celui-ci dès maintenant !

Certains de nos clients rencontrent des problèmes avec le paiement par carte. Si c'est votre cas, contactez-nous par téléphone (appel gratuit). Toute nos excuses pour la gêne occasionnée.

Spécial Volvo Ocean Race

Lorient le 31 mai 2018

English Version 

Ce que mange les marins durant la course

La Volvo Ocean Race est réputée pour être la course à voile en équipage la plus dure au monde. La bataille fait rage actuellement entre les équipes en tête de la course à quelques semaines du finish à La Haye. Pour ceux qui se demandent ce que l'on mange à bord des bateaux, nous allons tout vous dire ici.
Les bateaux de la Volvo sont réputés pour être très physiques. Ce ne sont pas les équipiers qui diront le contraire : le matossage des voiles, les manœuvres, les changements de voile, tout est physique à bord. Le nombre de calories brulées par membre d'équipage est hallucinant.
Pour que chaque équipier(ère) soit à 100 % de ses capacités physiques, la nourriture occupe une place importante. Sur une course de 8 mois, pas question de confier l'approvisionnement à n'importe qui.

Que mangent les marins à bord des bateaux ?

La chasse au poids à bord des bateaux veut qu'on ne trouve que des produits lyophilisés (séchés à froid) à bord. Du petit déjeuner jusqu'au dîner, tous les produits sont à cuisinier en ajoutant de l'eau chaude, eau provenant des désalinisateurs de bord.
Chaque étape de la course demande une réflexion au niveau de l'avitaillement. Plusieurs facteurs sont pris en compte pour l'optimiser au mieux : la température, la durée estimée de l'étape, les prévisions météorologiques, les préférences des équipiers, tout y passe.
A noter que sur certaines étapes proches des glaces, la consommation calorique journalière peut monter jusqu'à 7 000 cal.

Où s'approvisionnent les teams ?

Que ce soit Dongfeng, Brunel, Mapfre ou autres, les 7 équipes de la Volvo sont concurrentes sur l'eau mais elles possèdent toutes un point commun : elles ont le même fournisseur pour l'avitaillement de leurs bateaux en nourriture. Toutes les équipes font confiance à une entreprise française, basée à Lorient, nommée Lyophilise & Co.
L'entreprise est spécialisée dans la nourriture pour tous les sports outdoor.

Pourquoi cette entreprise ?

Depuis des années, l'entreprise approvisionne les marins. Au début, exclusivement les marins français mais aujourd'hui ce sont des marins de tous les continents qui font appel à ces experts de la nutrition : que ce soit pour les épreuves professionnelles comme la Volvo et le Vendée Globe ou pour les amateurs de navigation au large.
Lyophilise & Co est sollicitée par toutes les teams de la Volvo Ocean Race car elle propose la gamme de produits lyophilisés la plus complète d'Europe avec une grande variété de marques. Son autre avantage est sa parfaite maitrise de la logistique internationale : l'entreprise peut livrer à travers le monde entier l'approvisionnement des 12 étapes, en s'occupant de toute la partie administrative et douanière.

Quels sont les produits que l'on retrouve le plus à bord des bateaux ?

Parmi la multitude de produits embarqués, deux recettes sont très prisées par les navigateurs : le bœuf Stroganoff (recette polonaise) et la morue au curry (recette norvégienne).
Pour les petits déjeuners, beaucoup de marins consomment du porridge. La mousse au chocolat et le riz au lait sont également énormément embarqués pour les desserts.
Pour augmenter l'apport calorique, certaines équipes rajoutent du pemmican à certains repas, produit à base de graisse animale très calorique, utilisé notamment par les inuits.
Pour accompagner entre les repas, fruits déshydratés, viande séchée, barres protéinées sont très appréciés par les marins.

Petite anecdote de route : Un des 7 skippers de la Volvo Ocean Race ne mange pas que des produits lyophilisés, il se permet un petit privilège à certains moments et mange des plats traiteurs stérilisés qui proviennent également de l'entreprise lorientaise. A vous de trouver de qui il s'agit :)

Une logistique complexe

La majeure partie de l'avitaillement a lieu avant la course. Très souvent les teams commandent durant l'été qui précède la course pour remplir les deux containers dont elles disposent et qui vont suivre la course.
C'est à ce moment-là que se fait toute la réflexion autour du choix des produits.
A chaque étape de la course, Lyophilise & Co doit veiller à ce que tout soit conforme au niveau douanier et doit vérifier que les produits présents dans les containers soient bien tolérés dans les pays où se déroule la course.
Dans les équipes c'est souvent l'optimisateur de la performance, accompagné d'un(e) nutritionniste qui s'occupe de choisir en collaboration avec l'équipe de Lyophilise & Co la nourriture embarquée à bord. Le budget alloué à la nourriture embarqué est proche 44 000£ par bateau pour l'ensemble de la course.
Pour le choix des plats lyophilisés, certaines équipes raisonnent en apport calorique, d'autres en portions et d'autres en poids. A bord, plusieurs équipes recherchent la variété tandis que d'autres préfèrent limiter le nombre de recettes et embarquer uniquement des valeurs sûres.
Valeurs énergétiques, matière grasse, poids, protéines… les équipes épluchent en détails les tableaux que fournissent l'entreprise Lyophilise & Co sur leurs produits.

Le temps limité entre chaque étape oblige chaque équipe à répartir l'avitaillement entre deux containers : déplacés par cargo ils s'arrêteront alternativement aux escales.
Dans certaines escales, il est trop complexe d'envoyer un container. Lyophilise & Co est alors en charge de trouver des fournisseurs qui puissent livrer les produits lyophilisés directement aux équipes dans les ports étrangers.
Accompagner l'avitaillement de la Volvo Ocean Race est un vrai challenge pour l'entreprise lorientaise. Cela demande une grande organisation. En cas de problème au niveau douanier, ce sont toutes les équipes qui peuvent être pénalisées.
Lors d'une des premières éditions de la course, un problème au niveau douanier avait entrainé la destruction complète de l'un des containers remplis de nourriture et causé bien des problèmes aux équipes. Depuis que Lyophilise & Co s'occupe de l'approvisionnement tout semble bien se dérouler.

What sailors eat during the Volvo Ocean Race

The Volvo Ocean Race is renowned for being the toughest team sailing race in the world. The battle is currently on between teams at the front of the race, several weeks from the finish in The Hague. If you have ever wondered what they eat on board, then read on as we reveal all.

The Volvo's boats are known for being very physically challenging. And the sailors will certainly agree: from stowing the sails, to manoeuvres and sail changes, life on board is physical from the get go. The number of calories burned per crew member is hard to believe.
Food plays a critical role in ensuring each crew member is at 100% of their physical fitness. So, over an 8-month race, the choice of supplier is vitally important.

What do the sailors eat on board?

Due to on-board weight restrictions, the boats only carry lyophilised (freeze-dried) products. From breakfast to evening meals, all of the products consumed on the ship are cooked by adding hot water taken from the on-board desalinators.
Special thought goes into replenishing supplies during each leg of the race. Several factors are considered to optimise victualling. From temperature, to the expected duration of the leg, meteorological conditions, and the crew’s preferences, everything is taken into account.
Did you know that during legs that pass close to ice, the daily calorie consumption can reach over 7,000 calories?


Where do the teams get their supplies from?

Whether it’s Dongfeng, Brunel or Mapfre, the seven Volvo teams might compete on the water but they have one thing in common: they share the same supplier when it comes to supplying their boats with food. All of the teams place their trust in a French company: Lyophilise & Co.
The company specialises in food for outdoor sports.

Why this company?

The company has been providing sailors with supplies for many years. Although it originally worked exclusively with French mariners, sailors from every continent now turn to these experts in nutrition. Lyophilise & Co is their company of choice, whether it’s for professional challenges such as Volvo and the Vendée Globe, or amateur offshore sailing.
Teams in the Volvo Ocean Race use the company because it offers the most comprehensive range of freeze-dried products in Europe and sources from a wide variety of brands. Its other advantage is its perfect mastery of international logistics: the company can deliver supplies anywhere in the world for all 12 legs of the race, and handles all administrative and customs procedures.

Which products are found on board?

Of the many products stowed on the ship, two recipes are firm favourites among sailors: beef stroganoff (a Polish recipe) and cod curry (Norwegian recipe).
Many sailors eat porridge for breakfast. Huge quantities of chocolate mousse and rice pudding are loaded on board for dessert.
To increase calorie intake, some teams add pemmican – a highly calorific product made from animal fat, and mostly used by Inuits – to meals.
And if hunger strikes in between meals, the sailors like to snack on dried fruit, dried meat and protein bars.
Quick race anecdote: one of the seven Volvo Ocean Race skippers not only eats freezedried food, and sometimes allows himself a small treat by eating sterilised ready-made meals provided by the Lorient-based company. We’ll leave you to discover who this is. ??

Complex logistics

Most of the victualling occurs before the race. The teams often place an order the summer before the race to fill the two containers that follow each ship during the race itself. 

This is when serious thought is given in terms of which products to choose.
On each leg of the race, Lyophilise & Co has to ensure customs compliance and check that the products in the containers are accepted in the countries that the race will pass through.
Within the teams, it is often the performance optimiser, aided by a nutritionist, who work with Lyophilise & Co to select the food taken on board. In terms of budget, £44,000 is allocated to on-board food for the entire race.

And when it comes to choosing freeze-dried dishes, some teams think in terms of calorific content, others work with portions or weight. On board, some teams look for variety while others prefer to restrict the number of recipes and only embark the most popular meals.
Energy value, fat content, weight, proteins...the teams scour the charts that Lyophilise & Co supplies for its products.

The limited time between each leg forces each team to split the victualling across two containers, which are transported by cargo ship and make stops at alternate legs.
It is sometimes too difficult to send a container on certain legs. On occasions, such as these, Lyophilise & Co has to find suppliers who can deliver the freeze-dried products straight to the teams in foreign ports.
Providing the Volvo Ocean Race with victualling support is a real challenge for the Lorient-based company. And one that requires a great deal of organisation. If there is a customs problem, all of the teams can be penalised.
During one of the first editions of the race, a customs issue resulted in one of the containers, which was full of food, being completely destroyed. This caused the teams a lot of problems, but since Lyophilise & Co took over victualling, things have been a lot smoother.