Le Stock Alimentaire - Mode d´emploi

Le Stock Alimentaire - Mode d´emploi

Stocker sa nourriture c’est un réflexe ancestral que l’on a perdu… Nos aïeux utilisaient le grenier dans sa fonction première (stocker le grain) et les solutions de conservation étaient plutôt réduites. Quand on est passé du sel au Frigidaire électrique (en prenant quelques raccourcis) les denrées alimentaires ont vu leur durée de vie quantifiée. J’entends par là la conservation devait avoir une limite légale: les fameuses DLC et DLUO.

Pourquoi stocker?

Ma grand-mère disait, il vaut mieux prévenir que guérir. C’est toujours avec nostalgie qu’on regarde le passé. Il ne faut pas se méprendre, la vie était dure et nos grands parents géraient un garde-manger sans se poser de question. Quand ils pouvaient, ils produisaient une partie de leur consommation, au potager ou dans la basse-cour. Les produits frais étaient beaucoup moins variés et on mangeait de saison.

Aujourd’hui, peu de personne ont plus de 3 jours de nourriture à disposition. On peut dire que le stockage est quasiment inexistant et que l’approvisionnement est en flux tendu. C’est d’autant plus vrai dans les ménages sans enfants.
Sans être anxiogène ou alarmiste, il existe tout de même quelques situations (réelles et parfois vécues) qui devraient vous faire réfléchir sur la nécessité de stocker des aliments pour une dizaine de jour ou plus (1-3 mois).

Quelques raisons:

  • Météo : le 26 décembre 1999, la tempête Lothar a causé 20 milliards d’euros de dégâts et des milliers de foyer ont été privés d’électricité et d’eau pendant plusieurs jours (10 jours sur la côte charentaise). Les accès aux grandes surfaces étaient parfois très difficiles et il a seulement fallu quelques heures pour que les stocks d’aliments de base soient vides.
  • Mouvement sociaux : une grève des raffineries qui dure un peu et les répercussions dans les rayons se font vite ressentir. Comme nous tous, les grandes surfaces ont un stock à j+3 grand maximum.
  • Accident de la vie : vos revenus baissent subitement ou vous perdez votre travail ? Votre stock alimentaire peut vous permettre de ne pas boire la tasse en attendant une situation plus heureuse.

 

Quand stocker?

Il n’y a pas de meilleur moment pour faire son stock. C’est une activité de tous les instants pour une raison simple: un garde manger doit tourner. Il existe (heureusement) des solutions qui nous permettent de ne pas nous soucier des dates limites de consommation. Certaines marques comme Fuel Your Preparation ou Survivor Emergency Food proposent des conserves alimentaires avec une durée de vie de 25 ans ! Avec ce genre de produits, on mise sur la simplicité: plus de roulement de stock, une préparation facile et sans autre apport que de l’eau pour réhydrater.

Si vous commencez l’aventure stockage de zéro, vous avez 2 solutions:

  • La composition d’un stock complet pour une durée déterminée. Dans ce cas, il est recommandé de tester les produits avant d’acheter en quantité. Ensuite vous pouvez composer votre stock selon vos goûts. Vous pouvez opter pour des packs complets avec des menus variés, classés par durée de conservation et nombre de jours. Cette solution est encore la plus simple.
  • La composition au fur et à mesure. Parfois le budget que l’on peut consacrer à son stock ne permet pas d’investir en une fois. Pas de panique, vous pouvez constituer votre garde-manger en achetant des conserves à l’unité, en suivant un plan que vous aurez établi auparavant.

Quoi qu’il en soit, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour commencer. C’est simple, chacun son rythme, chacun son stock !

Quoi stocker?

Si on part sur une solution d’alimentation basée uniquement sur un stock, sans potager ou basse-cour en complément, alors il faut stocker de la viande, des légumes et des féculents, sans oublier les produits laitiers, le sucre, les condiments, les huiles et les farines de blé, complète et d’épeautre).

Le classement peut se faire selon vos goûts, selon le type de produit (lyophilisé ou stérilisé), selon le nombre de portions et l’apport en Kcal et selon la durée de conservation. La forme du produit peut aussi entrer en compte. On ne stocke pas des boîtes cylindriques de la même manière que des sachets.

Il est difficile de donner une unique solution mais voici des piste pour un stock idéal:

  • des aliments variés dans des contenants variés. Les boîtes en stock "de fond" et des sachets lyophilisés pour l’itinérance et le roulement. Les plats lyophilisés et stérilisés sont disponibles dans de nombreuses recettes variées et les conserves sont idéales pour les familles ou les groupes (parfois plus de 20 portions dans une boîte).
  • des féculents, graines, pâtes, riz. Attention la conservation longue durée de tels aliments est soumise à un processus de stockage très exigeant. Il ne faut pas d’oxygène et pas de lumière. Le stockage en sachet opaque sous vide (Mylar) est très recommandé.
  • des rations compactes. Elles sont indispensables dans un stock longue durée. Les rations compactes comme les NRG-5 par exemples ont un rapport qualité / poids / encombrement / apport énergétique imbattable. Et en plus c’est plutôt bon, c’est une très bonne alternative pour le petit déjeuner.

L’offre est très large mais n’oubliez pas, il faut stocker ce que l’on mange et manger ce que l’on stocke. Attention, certains aliments sont délicats à stocker comme les produits laitiers ou les farines. Optez pour des solutions garanties comme ici pour l’épeautre ou là pour le beurre, le fromage, les œufs et le lait.

 

Petites astuces:

  • un miel de qualité est impérissable, il se conserve à vie !
  • certaines dates limites de consommation (DLC) et la plupart des dates limites d'utilisation optimale (DLUO) n’ont une valeur uniquement légale et les produits sont comestibles longtemps après l’échéance. Si l’emballage n’est pas abimé, vous pouvez consommer certains produits plusieurs mois après la DLUO, par contre, leurs qualités organoleptiques et nutritionnelles ne sont plus garanties : parfois moins de goût et moins de vitamines, une consistance différente…

Comment stocker?

Une fois que l’on sait quoi stocker, il faut réfléchir à comment organiser son lieu de stockage. Il est recommandé d’entreposer ses vivres dans un endroit sec et ventilé, à l’abri de la lumière et de la chaleur. Attention aux rongeurs et aux prédateurs en tous genres (les adolescents). L’idéal est donc une pièce de votre logement ne dépassant pas les 20/22° et protégée du gel en hiver.

Pour ne pas prendre de risque, évitez le contact direct avec le sol. Ne gardez pas une boîte ou un sachet endommagé, il est préférable de le consommer rapidement. Contrôlez régulièrement votre stock. Vous pouvez tenir un tableau avec la liste des aliments et leur date de péremption. Faites en sorte de rendre accessible tous vos produits et consommez en priorité ceux dont la DLUO est proche.

Conclusion

On peut envisager et se préparer à toutes les situations sans être pour autant paranoïaque. Si on regarde en arrière on constate que nos anciens avaient cette habitude d’anticiper. Pour eux c’était juste du bon sens. Et surtout, constituez votre stock avec des produits que vous aimez manger !

Matthieu de NoPanic

T_LYOPHILISE