Viandes séchées : quelle différence entre Beef Jerky et Biltong ?

Viandes séchées : quelle différence entre Beef Jerky et Biltong ?

Les viandes séchées : des protéines pour le sport, du goût pour l’apéritif !

Appelées « Beef Jerky » aux Etats-Unis ou encore «Biltong » en Afrique du Sud, les recettes de viandes séchées sont variées et goûteuses. Il en existe sûrement une qui comblera vos attentes et papilles dans notre sélection que vous soyez sportif soucieux de votre récupération (ou en perspective d’un effort de longue durée) ou amateurs de saucissons à l’heure de l’apéritif. 

Mais tout d’abord, c’est quoi la viande séchée ?

La conservation de la viande par séchage est une technique ancienne utilisée partout dans le monde. La viande est découpée en fines tranches (avant ou après séchage), marinée puis séchée à une certaine température (frigo, cave, soleil, séchoir) ; cette étape peut durer plusieurs semaines. On retrouve toute sorte de viandes, la plus connue étant celle de bœuf, mais il en existe de dinde, de cerf, de mouton et même d’autruche !

Quels atouts pour les viandes séchées ?

La viande séchée en sachet se conserve de six mois à plus de deux années après fabrication. Il faut la dévorer trois jours après ouverture mais le paquet est souvent vide dès le premier jour :-) D’un point de vue nutritionnel, c’est un produit ultra riche en protéines (elles représentent la moitié jusqu’aux trois quarts du poids des sachets) et pauvre en graisses. Cela en fait une collation « unique » où les amateurs de viandes pourront se promener avec élégance et dans le non-respect de la chaîne du froid avec un faux-filet dans leur sac à dos. Les viandes séchées se consomment en complément d’autres snacks et barres et représentent leur alternative en version salée. 

Des marques venues du monde entier, un énorme choix de recettes

Lyophilise & Co a rassemblé différentes recettes sur sa boutique en ligne. Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’une viande séchée. Par exemple, l’épaisseur des tranches pour certains se révèlera difficile à mâcher et pour d’autres au contraire contribuera à apaiser la faim. Les différents assaisonnements également offrent aux « Cro-Magnon » des temps modernes de multiples aventures gustatives. Bref, avant de trouver la bonne recette, il peut être utile de goûter parmi plusieurs références et de bien faire la différence entre les Beef Jerky, Biltong et Pemmican. 

Les Beef Jerky, une tradition aux USA

Les Beef Jerky  désignent différentes recettes de bœuf séché. Chez Bullseye Meats*, la recette la plus vendue est la Classic.  Elle ravit les amateurs de tranches épaisses. La marque estonienne  revisite le Far West avec le nom de ses recettes et le design de ses packagings : Original  (plus épicée que le Classic), Smoked (goût fumé), Teriyaki (goût fumé et saveur épicée).

 

Avec une approche sans OGM, sans gluten les Beef Jerky d’Adventure Menu** sont tendres. Au choix de la dinde (Turkey Jerky) ou du bœuf (faux-filet de bœuf- taureau). La marque tchèque est connue avec ses plats stérilisés auprès d’un public outdoor. Elle sévira désormais à l’heure de l’apéritif avec ses viandes naturelles où lors d’activités sportives. 

Des tranches assez fines pour cette recette de Beef Jerky dAdventure menu

Une autre marque bien connue des habitués de Lyophilise & Co se lance avec succès dans l’univers des snacks protéinés : Real***. À l’occasion, la marque norvégienne lance une nouvelle gamme de snacks à manger lors de son activité (vélo, voile, randonnée…). Appelée On the Go, la gamme présente aussi de barres chocolatées. Mais revenons aux deux recettes de Beef Snacks de Real. Présentées en allumettes, elles se déclinent au piment et à l’ail ou encore au sel et au poivre. Elles sont à tomber !

De la viande séchée découpée en allumettes

Quelle différence entre les Beef Jerky et les Biltong ?

Originaires d’Afrique du Sud, les Biltong sont généralement plus tendres que les Beef Jerky. À l’inverse des viandes séchées des Amériques, la viande est marinée et découpée en fines tranches après séchage. Résultat, la viande est plus tendre avec des morceaux plus petits. Une autre marque française Feed&Go est également à découvrir sur lyophilise.fr.

Un cousin dans la famille des viandes séchées : le Pemmican.

Mannequins s’abstenir sauf si vous avez prévu de prendre part à une expédition polaire ! Avec de faibles  proportions en protéines, le pemmican est une préparation énergétique mais comprenant la moitié de son poids en graisses. Les Pemmican de Cathay peuvent être tartinés sur du pain, ajoutés à une soupe ou encore utilisés comme assaisonnement dans un repas. La marque allemande reprend les principes des fameuses recettes amérindiennes en cuisinant de la moelle animale, de la viande séchée,  des huiles végétales et animales, des fruits et légumes, des céréales, des condiments. Il existe même une variante végétarienne. 

En conclusion :

La viande séchée est une collation originale qui comblera tant les personnes soumises à un régime spécifique, qu’aux athlètes souhaitant faire le plein d’énergie, que les fins gourmets adeptes de la charcuterie ou passionnés de saucissons secs et qui souhaitent une alternative gustative ou une invitation aux voyages.

Et vous, avez-vous déjà goûté la viande séchée ? Quelles recettes vous inspirent ?

  

* 25 à 27.5 g de protéines pour un sachet de 50 grammes

** rapport protéines/poids (de 16 à 19,2 grammes pour un sachet de vingt-cinq grammes).

*** Sachet de 25 g  contenant au minimum 13 g de protéines – Conservation : presque 3 ans après sa fabrication

 

T_LYOPHILISE